HomeHôtelsWeek-end d’été : où dormir ?

Week-end d’été : où dormir ?

  • Hôtel La Mare aux Oiseaux, Saint Joachim près de La Baule

    Hôtel La Mare aux Oiseaux, Saint Joachim près de La Baule
  • Restaurant La Mare aux Oiseaux, Saint Joachim

    Restaurant La Mare aux Oiseaux, Saint Joachim
  • Les terrasses de la presqu’île, Giens

    Les terrasses de la presqu’île, Giens
  • Les terrasses de la presqu’île, Giens

    Les terrasses de la presqu’île, Giens
  • Chambres d'hôtes Le Clos Malo, Noyers-Sur-Serein en Bourgogne

    Chambres d'hôtes Le Clos Malo, Noyers-Sur-Serein en Bourgogne
  • Chambres d'hôtes Le Clos Malo à Noyers-Sur-Serein en Bourgogne

    Chambres d'hôtes Le Clos Malo à Noyers-Sur-Serein en Bourgogne

La Baule : L’Hôtel La mare aux oiseaux,

Un pari réussi pour ce domaine au bout du bout, totalement déconnecté, au cœur des marais de Brière.

On aime : dans la boîte à idées de ce Jamie Oliver français, des voyages en Asie, en Afrique… mais aussi des objets chinés, des objets d’art et des oiseaux, clins d’oeil à sa région qu’il aime tant. D’ailleurs dans cette oasis, ovni dans la région, se promènent en liberté canards, pigeons paon, poules nègre-soie et un couple de grues couronnées.

Le vrai + : La table évidemment. Certains font le trajet depuis Paris uniquement pour se laisser surprendre une fois encore.

A partir de 160€ la chambre
Parc National de Brière – 223, rue du Chef de l’Île de fedrun, Saint Joachim
Tel. 02 40 88 53 01
www.mareauxoiseaux.fr

Hyères :  Les terrasses de la presqu’île,

Une propriété très privative sur une colline de la presqu’île de Giens, à quelques minutes du village et de l’embarcadère.

On aime : lieu dédié à la tranquillité, cette grande maison de famille se révèle propice à la rêverie. Avec des terrasses en cascade, la villa est celle d’un couple amoureux des arts et de Giens, qui ont offert à chacune de leurs cinq chambres un espace privatif sur le jardin. Ce qui nous plaît encore plus ?  Les chambres sont toutes différentes et en accord avec l’univers d’un photographe admiré comme Cartier-Bresson, Boubat, Ronis, Avedon et Sieff. Dehors, on se promène au milieu des oliviers, des grands pins parasols centenaires, des citronniers, des mandariniers…

Le vrai + : A la carte, Yves et Catherine Amas organisent des stages de photos, de béton ciré et de déco, le permis bateau, des cours de cuisines et pâtisserie afin de vivre la presqu’île et les îles avec un souvenir en plus.

Chambres à partir de 180€ en basse saison
Chemin des Essarts-du-Comte, Presqu’île de Giens
Tél. 04 94 03 13 27
www.terrasses-de-la-presquile.com

Le Luberon : Hôtel Le Pré Saint-Michel,

Sur les hauteurs de Manosque, cet hôtel est idéalement situé, pile entre le Lubéron et le Verdon.

On aime : le paysage lumineux de Haute Provence. Les chambres côté Sud, dites « côté piscine » avec une jolie vue sur le plateau de Valensole, ses amandiers, ses champs de blé et de lavande. Côté Nord, on profite du soleil couchant. Les chambres sont presque toutes mansardées, les salles de bain en pierres du pays. Quant à la déco, elle affiche clairement ses racines provençales, anoblie par des meubles patinés, des toiles de lin et le parquet rustique.

Le vrai + : sa situation idéale pour rayonner. Non loin des plus belles choses à voir : le marché de Forcalquier (un des plus beaux de la région), le village perché de Gordes, Lourmarin et Roussillon, l’orangée. Si on a le tamps, on pousse jusqu’au lac de  sainte-Croix dans les gorges du Verdon.

A partir de 65 € en basse saison
Route de Dauphin, Montée de la Mort d’Imbert, Manosque
Tél. 04 92 72 14 27
www.presaintmichel.com

En Bourgogne : Le Clos Malo,

Propriété située en Bourgogne Nord, à 203 km de Paris par l’autoroute, exactement.

On aime : dans ce village médiéval classé, Marie Nöelle et Lionel ont plusieurs points d’ancrage. Celui du Clos Malo, immense et découpé, pour recevoir jusqu’à 23 personnes, est idéal pour une colo d’amis ou une réunion de famille. Et les chambres de plain-pied permettent sans difficulté de faire venir belle–maman pour baby sitter le petit dernier. L’authenticité historique du Clos a été préservée au mieux (parquets, pierres, poutres), et s’accommode de la chine et du confort ! Dehors, le jardin paysagé rempli de fleurs et de fruits, nous tend les bras… avant de sauter dans la piscine.

Le vrai + : le village « kit de survie » qui compte toutes les adresses nécessaires pour passer un week-end (resto, artisans d’art…) sans embuches ni voiture.

A partir de 85 €
22, rue de la République, Noyers.
Tél. 03 86 75 04 52
www.clos-malo.fr

 

Les + lus

S’inscrire à la newsletter  OK

Inscrivez-vous et recevez les dernières destinations.