HomeRestaurantWeek-end d’été : nos restaurants

Week-end d’été : nos restaurants

  • Restaurant DZ'Envies, Dijon

    Restaurant DZ'Envies, Dijon
  • Auberge La Feniere "le bistrot", Cadenet

    Auberge La Feniere
  • Auberge La Feniere "le bistrot", Cadenet

    Auberge La Feniere
  • Domaine la Coquillade, Gargas

    Domaine la Coquillade, Gargas
  • Restaurant Carpe Diem, La Baule

    Restaurant Carpe Diem, La Baule
  • Restaurant La Tête de L'art, Guerande

    Restaurant La Tête de L'art, Guerande
  • Le Bistrot de Jef, La Cadière d'Azur

    Le Bistrot de Jef, La Cadière d'Azur

A table !

La Baule

Carpe Diem, une maison qui d’emblée ne paie pas de mine. Mais à y regarder de plus près… les assiettes entre terre et mer sont incontestablement fraîches et modernes. Menu à partir de 27,50€. 29, avenue Jean Boutroux, La Baule. Tél. 02 40 24 13 14 www.le-carpediem.fr

Les sablons, une institution sur le front de mer où l’on déguste sans transition des fruits de mer ou des crêpes. Curieux tandem? Pensez-vous ! Les baulois se partagent copieusement l’adresse. Compter 35 €. 6, boulevard René Dubois, La Baule. Tél. 02 40 11 36 11

La tête de l’art, on y va les yeux fermés, pour l’ambiance conviviale, la terrasse dans la cour du manoir et la cuisine un poil rustique mais gourmande et toujours soignée. Carte à partir de 24 €. 11, rue Porte Calon, Manoir de Porte Calon, Guérande. Tél. 02 40 88 53 40 www.restaurantlatetedelart.fr

Le coup classique,
La table du Castel Marie Louise, LE relais & chateaux de la station, pour sa cuisine iodée récompensée d’une étoile. Menus à 39, 59 et 78€. 1, avenue Andrieu, La Baule. Tel. 02 40 11 48 38 www.castel-marie-louise.com

Hyères :

Chez Daniel et Julia, c’est une carte postale en bord de mer, nichée dans l’anse de Fabrégas. La terrasse restefraîche grâce aux canisses et aux tamaris centenaires, parfait pour déjeuner. L’intérieur est vieillissant ou rétro, c’est selon. Spécialité de la maison ? La bouillabaisse,réputée à des kilomètres à la ronde ! Mais il y a aussi les poissons sauvages de la Méditerranée et un grand vivierde coquillages et de langoustes. A partir de 42 €. Avenue de la plage, La Seyne-sur-Mer. Tél. 04 94 94 85 13

La Trinquette. Un petit restaurant qui plaît à tout le monde, sympa avec ses voiles blanches et jaunes qui abritent la terrasse. Croustillant de dorades et Saint Jacques au jus de crustacés, Petites crevettes du pays sautées à la persillade… et toute une pêche de poissons grillés. Formules à partir de 19, 50 €. Rade de Port-Cros. Tél. 04 94 05 93 75 www.restaurant-trinquette-port-cros.fr

Yôkoso, Le meilleur restaurant japonais de la région. Pour changer de l’accent provençal. Compter 20-30 €. 10, rue Soldat Ferrari, Hyères. Tél. 04 94 23 41 77

Hostellerie Bérard, au sommet d’un joli village perché, cette bastide est réputée pour sa table étoilée, classique, où déjeuner du mercredi au vendredi. Chaque dimanche, Bérard père et fils conçoivent leurs menus avec les produits du marché et du potager. Des petits bonus à ne pas négliger l’Aromaspa et les cours de cuisine. Menu gastronomique à partir de 58€. Formules déjeuner semaine à 20 ou 31 € tous les jours au « bistrot de Jef ». 6, venue Gabriel Péri, La Cadière d’Azur. Tél. 04 94 90 11 43. www.hotel-berard.com

Le coup classique,
Le Pothuau, soyons clairs, on entre ici comme en religion pour déguster la bouillabaisse maison. Simple, familial et authentique. Le port se laisse admirer pendant que le serveur découpe votre poisson dans les règles de l’art. Menus à 20 € et 32 €. Port Pothuau, 4, place des Pêcheurs, Les Salins.Tél. 04 94 66 40 37 www.restaurant-pothuau.fr

Le Luberon

Auberge La Fenière , au bout d’un chemin, une institution qui sent bon le terroir et la cuisine familiale aux accents du Sud. Côté table gastronomique, un menu dégustation autour des huiles d’olive de Méditerranée et côté bistrot avec la Cour de ferme : velouté glacé de courgettes à l’aneth et brousse du Rove, volaille fermière rôtie, ragoût d’agneau à la provençale, dorade royale… Une adresse qui charme par sa convivialité et sa scène rock. Menu-carte à 36€ au bistrot. Route de Lourmarin, Cadenet. Tél. 04 90 68 11 79 www.reinesammut.com

Le Jardin du Quai pour sa cuisine du marché et un menu unique et différent chaque jour (légumes oubliés, sole, Saint-Jacques, filet de bœuf). On ne boude pas son plaisir à l’ombre des arbres centenaires, des glycines et des buis bien taillés. Déjeuner à partir de 37 € et dîner à partir de 45 €. 91, avenue Julien-Guigue, L’Isle-sur-la-Sorgue. Tél. 04 90 20 14 98 www.danielhebet.com/fr/le-restaurant

La Coquillade, une adresse de prestige surplombant les vignes, pour en prendre plein les yeux. L’adresse compte pas moins de trois tables dont celle gastronomique, pilotée par l’étoilé Christophe Renaud, qui cultive la notoriété de sa Provence-reine- du-produit (gaspacho de tomates de variétés anciennes du Luberon, asperges blanches du pays/maltaise oranges sanguines, au streuzel, à la fraise de Carpentras). Menu déjeuner et dîner à 38 € au « Bistrot » et  menu dîner à 65, 82 ou 110€ au « Gourmet ». Domaine la Coquillade, Le Perrotet, Gargas. Tél. 04 90 74 71 71 www.coquillade.fr

Le coup classique,
Domaine de Capelongue, La table gastronomique au charme provençal du double étoilé Édouard Loubet, ancien de Marc Veyrat, qui vient d’installer la table du chef dans ses cuisines. Les Claparèdes – Chemin des Cabanes, Bonnieux-en-Provence.Tél. 04 90 75 89 78 www.capelongue.com

La Bourgogne

David Zuddas, entend par ses « envies », des formules du midi révélées au jour le jour. Comme ce fameux jour du Jambon persillé, petite salade et condiments/Noix de joue de bœuf à la bourguignonne, écrasé de pomme de terre/Pannacotta au pain d’épices, marmelade de poires vanillée. Et chaque quinzaine, la formule du soir fait sa petite révolution. La cuisine est chic, les produits de saison (il est en face du marché) et les recettes ont du mordant. Formules du jour à 16, 18 et 19,90 €. Menus à 29, 32 et 36 €. Restaurant DZ’envies, 12, rue Odebert Dijon. Tél. : 03 80 50 09 26 www.dzenvies.com

Bistrot de Gainsbourg, signé Marc Meneau, en hommage à l’amitié qu’il partageait avec l’artiste à la gitane. Logé dans un des salons de son Relais & Châteaux, l’endroit est cosy. Les plats de l’étoilé s’inscrivent dans la simplicité : harengs marinés, pommes de terre/ filet de saumon, bouillon de congres/ tarte fine aux pommes, sorbet cidre. On fonce. Menu déjeuner uniquement, du jeudi au dimanche à 40 €. 2, Grande Rue, Saint-Père. Tél. 03 86 33 39 10 www.marc-meneau-esperance.com/fr/bistrot-gainsbourg-vezelay

La Maison Paillot : une aventure familiale qui se décline en boucherie-charcuterie, table Les Millésimes et cave à vins St Vincent. Vaste programme où l’on fait ses emplettes, s’arrête pour une Noix de veau rôtie, crème de panais jus d’agneau et dégustation de fromages bourguignons. Avant de repartir avec un Chablis de la cave familiale. Menu déjeuner et dîner à partir de 25 €. 14, place de l’hôtel de ville,  Noyers-sur-Serein. Tél: 03 86 82 82 16 www.maison-paillot.com

Le coup classique,
Le relais Bernard Loiseau 
L’aventure gastronomique continue à l’adresse mythique de Saulieu sous la houlette de Dominique Loiseau et du chef Patrick Bertron. Parmi les morceaux choisis du menu historique « Nationale 6 » : velouté d’asperges au garam marsala, lieu jaune de ligne à la viennoise d’algues, souris d’agneau fondante, carottes et mousseline de Rutabaga, ravioles au caillé de brebis et pour finir le Pavlova. Un conseil ? Passez-y le week-end, les chambres sont agréables. Menu à partir de 70 €. Saulieu www.bernard-loiseau.com

Les + lus

S’inscrire à la newsletter  OK

Inscrivez-vous et recevez les dernières destinations.